La Bataille de l'Atlantique

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

La Bataille de l'Atlantique - Page 2 Empty Re: La Bataille de l'Atlantique

Message  Invité le Mer 25 Avr 2007, 13:11

florentinus a écrit:Du coté allemand il n'y avait pas que les U-Boot (du moins si a la fin de l'année 1942) il y avait la flotte allemande mais apres un raide raté contre un convoi d'importance primordial de cette flote, Hitler décide de la désarmé et de mettre ces cannons sur le mur de l'atlantique apres ça, on entendit plus parlé de la flotte de l'Allemagne. mort de rir gri
Si, quand meme encore un peu, surtout quand la Kriegsmarine a evacue les ports de la Baltique encercles par l'Armee Rouge en 1945

http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/Le-Conflit-c1/Le-Front-de-l-Est-f26/L-evacuation-des-ports-situes-sur-la-mer-Baltique-t2397.htm

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7343
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

La Bataille de l'Atlantique - Page 2 Empty Re: La Bataille de l'Atlantique

Message  Cpt Miller le Mer 25 Avr 2007, 13:16

Mais on entender encore parler du bismarck et du tirpitz mais le bismarck je ne sais pas comment il a était couler pouvez vous me répondre ??? (je sais que j'aurais du ouvrir un post mais c'est une petite question)
Cpt Miller
Cpt Miller
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 535
Age : 26
Localisation : Région PACA Vaucluse (84)
Date d'inscription : 23/04/2007

http://front-ouest.progoo.us/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

La Bataille de l'Atlantique - Page 2 Empty Re: La Bataille de l'Atlantique

Message  Keffer le Mer 25 Avr 2007, 13:20

Patton a écrit:Mais on entender encore parler du bismarck et du tirpitz mais le bismarck je ne sais pas comment il a était couler pouvez vous me répondre ??? (je sais que j'aurais du ouvrir un post mais c'est une petite question)

Il a été coulé au large de Brest par la meut qui l'avait pris en chasse et par des hydravions désuets mais très efficaces, les SwordfisH. De Wikipedia:
Une attaque par des avions torpilleurs biplan Swordfish du porte-avions Victorious a lieu au début de la soirée du 24 mai. Le Bismarck parvint néanmoins à rompre le contact radar mais sans que son équipage ne se rende compte que le retour d'ondes était trop faible pour être capté. Il fut cependant retrouvé notamment grâce à l'incroyable comportement de l'amiral Günther Lütjens (1889-1941) qui, malgré les objections du capitaine, trahit sa position en faisant transmettre un message d'une demi-heure. Le 26 mai, des Swordfish du porte-avions Ark Royal parvinrent à placer une torpille qui endommagea le gouvernail et le régulateur de direction rendant le navire non manœuvrable. Pendant toute la nuit suivante une série d'attaques par des destroyers harcelèrent le géant blessé. Le 27 mai 1941 au matin, suite à de nombreuses avaries et peut-être aussi à un sabordage pour éviter qu'il ne tombe entre les mains des Alliés, le Bismarck sombre par près de 4 800 m de fond environ 1 000 km à l'ouest de Brest. Seuls 115 des 2 206 marins furent recueillis par crainte des sous-marins. Le croiseur espagnol Canarias tenta d'en sauver certains. Plusieurs sous-marins allemands eurent des opportunités d'intervenir mais ils étaient à cours de munition.

Près d'une centaine de vaisseaux furent déployés pour opérer avec, contre, ou à cause du Bismarck. Voir la liste sur le wiki anglophone.

Keffer
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 39
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

La Bataille de l'Atlantique - Page 2 Empty mars 1941- durs rever pour la kriegmarine

Message  cerberius le Dim 11 Mai 2008, 03:31

en moins d'un mois la royal navy ( canadien ) porte un coup dur a la kriegmarine. en effet, trois as sous-marinier allemand sont sois capture soit tuée aprées que leur submersible ait été coulée.
parmis eux gunther prien: le vainqueur du OAK ROYAL a scapa flow, et coulée le 6 mars suite a un grenadage
16 mars kapitantleutnant schepke et otto kretschmer sont respectivement tuée et capturée.
kretschmer est envoyé dans un camps de prisonnier en ontario
cerberius
cerberius
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 43
Age : 39
Localisation : verdun, montreal
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Bataille de l'Atlantique - Page 2 Empty 28 avril 1944- desastre pour la marine canadienne

Message  cerberius le Dim 11 Mai 2008, 03:43

Alors qu'ils escortent des dragueurs de mines, les destroyers NCSM ATHABASKAN et HAIDA sont dépêchés au large de la Bretagne afin d'intercepter des destroyers allemands repérés par des stations de radar anglaises. Illuminés par des fusées éclairantes tirées par le HAIDA, les deux destroyers allemands de la classe ELBING ont été repérés et pris en chasse. Ceux-ci ont fait demi-tour et ont lâché un écran de fumée après avoir tiré des torpilles. Le HAIDA parvient à toucher l'un des ELBING lorsque l'ATHABASKAN est frappé par une torpille. Le HAIDA a immédiatement porté secours à son frère jumeau en répandant un écran de fumée. Pendant que l'équipage de l'ATHABASKAN lutte contre un violent incendie, le HAIDA poursuit l'ELBING et l'amène à la côte à coups d'obus. Son adversaire détruit, il se porte au secours des hommes de son jumeau qui a finalement sombré après avoir été déchiré par deux explosions. Le HAIDA est en train de récupérer les premiers survivants lorsqu'il est pris sous le feu des batteries côtières. Se débattant dans l'eau, le commandant du l'ATHABASKAN, le Capc Stubbs, hurle au HAIDA de cesser le sauvetage et de s'éloigner de la côte. La rage au cœur, le Capv De Wolf gagne le large après avoir seulement repêché huit hommes du destroyer coulé. Si 83 hommes seront récupéré et faits prisonniers par les Allemands, la mer en gardera 128 dont Stubbs, alors l'un des meilleurs officiers de la Marine canadienne.
cerberius
cerberius
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 43
Age : 39
Localisation : verdun, montreal
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Bataille de l'Atlantique - Page 2 Empty 14 avril 1944- glorieux swansea

Message  cerberius le Dim 11 Mai 2008, 03:51

Au beau milieu de l'Atlantique Nord, la frégate NCSM SWANSEA (Capf C.A. King), assistée du HMS PELIQUAN, coule le sous-marin allemand U-448.
Depuis le début de sa mise en service à Victoria, en octobre 1943, jusqu'au dernier jour de la guerre, le SWNASEA a coulé ou a participé à la destruction de quatre sous-marins. Notons que la frégate a été également présente lors du débarquement de Normandie au cours duquel elle a assuré la protection de navires de transport et de ravitaillement.
Une fois la guerre terminée en Europe, la frégate a mis le cap sur le Pacifique. C'est en chemin que son équipage a appris la capitulation du Japon. Le NSCM SWANSEA a été retiré du service la 14 octobre 1966 et a été ferraillée l'année suivante en Italie.
cerberius
cerberius
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 43
Age : 39
Localisation : verdun, montreal
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Bataille de l'Atlantique - Page 2 Empty 17 mars 1945- perte du guysborough

Message  cerberius le Dim 11 Mai 2008, 06:03

Alors que les troupes alliées sont aux portes de l'Allemagne nazie, les U-boote poursuivent une lutte désespérée. C'est ainsi que le dragueur de mines NCSM GUYSBOROUGH (Classe BANGOR) est torpillé dans la Manche par le U-878. Les flots se sont refermés sur 51 des 90 membres d'équipage.
Construit et commissionné à Vancouver en 1942, ce navire avait fait partie de la 14e Flottille de dragueurs de mines de la Royal Navy au moment du débarquement de Normandie. Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, ce petit navire avait ouvert un passage à travers les champs de mines allemands. Grâces au travail des dragueurs, la flotte d'invasion, forte de 5 300 navires, avait pu atteindre les côtes normandes et ce, au cours des premières 48 heures de ce qui a été la plus grande opération militaire de tous les temps.
cerberius
cerberius
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 43
Age : 39
Localisation : verdun, montreal
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Bataille de l'Atlantique - Page 2 Empty Re: La Bataille de l'Atlantique

Message  roger15 le Dim 11 Mai 2008, 20:02

Bonjour à tous, et bonjour à tous, bon dimanche et bon lundi de Pentecôte, Smile

Ce "topic" sur la "Bataille de l'Atlantique" est très intéressant, mais depuis le début, tout est survolé, et rien n'est vraiment approfondi, dommage…

Cette "Bataille de l'Atlantique", je l'ai découverte dans mon adolescence en lisant le livre dans la collection "J'ai lu" dans l'ouvrage "U-977 L'Odyssée d'un sous-marin allemand" du Commandant Heinz Schaeffer, écrit en 1952. Je reparlerai du "U-977" un peu plus loin.

Sinon, dans les années soixante-dix, cette fameuse "Bataille de l'Atlantique" a été remarquablement traitée par le documentaire de Daniel Costelle
"Les grandes batailles : l'Atlantique" sur la première chaîne de la télévision française.

Côté cinéma, j'ai eu la chance de voir l'excellent film "Torpilles sous l'Atlantique" de Dick Powell sorti en 1957 (titre original : "The Enemy Below") avec deux acteurs formidables : Kud Jürgens dans le rôle d'un commandant de U boot et Robert Mitchum dans celui d'un commandant de destroyer américain. Si vous ne l'avez jamais vu (car, hélas, il passe rarement à la télévision française…), il faut absolument que vous le voyiez. Dans un autre registre, il y a le film de Robert Wise "L'odyssée du sous-marin Nerka", en noir et blanc, sorti en 1958, avec Clark Gable et Burt Lancaster, (titre original "Run Silent, run") qui évoque les péripéties d'un sous-marin américain contre les "Agicazes" japonais dans l'océan Pacifique. Voir ce qu'en dit le site Internet :
http://mapage.noos.fr/sub-scope/nerka.htm


Côté livre, il y a surtout le très documenté "La bataille de l'Atlantique - 1939-1945" de Léonce Peillard (éditions Robert Laffont - mai 1987).

Je reviens sur le sous-marin "U-977", commandé par Heinz Schaeffer. Pour faire court : le U-977 quitta Bergen (Norvège) le 10 mai 1945, sans radio (ainsi il ne put pas savoir que la guerre était terminée) et sans périscope, car il avait été endommagé. Le but de la traversée était de rejoindre Buenos Aires, en Argentine, pays neutre. Malheureusement je n'ai pas conservé ce livre de poche, fort passionnant. Mais, fort heureusement, il est évoqué dans l'excellent livre "La bataille de l'Atlantique - 1939-1945" de Léonce Peillard. Je vous cite un extrait de la page 528 :

« L'U-977 passa au large des côtes ibériques toujours en plongée et Schaeffer se demanda s'il ne vaudrait pas mieux rallier un port neutre. Mais sa décision était prise, on irait jusqu'en république Argentine.
Quelques actes d'indiscipline furent commis, bien véniels pour des hommes dont les nerfs craquaient. Alors, le "vieux" décida de rétablir son autorité. Ayant revêtu un uniforme neuf avec ses décorations, ayant coiffé la casquette blanche, apanage des commandants, il apparut devant ses hommes et leur parla sec, durement. La discipline, le respect du chef étaient trop ancrés dans l'esprit de ces hommes pour qu'ils n'obéissent aussitôt. Enfin, après SOIXANTE -SIX JOURS DE PLONGÉE [c'est moi qui met cela en majuscules], Schaeffer crut possible de faire surface sans risques. On imagine ces hommes montant par petit groupes sur le pont, respirant à pleins poumons, contemplant , la nuit venue, la Croix du Sud. ».

Le 17 août 1945 le sous-marin U-971 accosta en rade de Mar del Plata, un port situé à 404 km au Sud-Est de la ville de Buenos Aires, après pas moins de 99 jours de traversée (dont 60 en immersion périscopique grâce au "schnorchel"). Immédiatement les autorités argentines lui demandèrent : « Où avez-vous déposé Hitler et Eva Braun ? ». Très longtemps Heinz Schaeffer fut accusé d'être "l'homme qui avait caché Hitler"…


Léonce Peillard, ajoute : « A Mar del Plata, l'officier allemand apprit qu'un autre sous-marin, l'U-530 (E.V. Wermuth) venant des côtes américaines, l'avait précédé en Argentine. »

Enfin, Léonce Peillard, évoque ainsi, page 526, "la fin des U-bootes" :

« 4 mai 1945, 15h14 [ordre radio de l'amiral Karl Dönitz] : " Ordre aux sous-marins de cesser le combat, de renter à leurs bases." Il est évident que les 45 sous-marins de l'Atlantique, dont 23 étaient en cours de transit d'aller ou retour, les 12 opérant à l'Est des côtes américaines, ne pouvaient être tous immédiatement touchés par le fatal message et obéir.
Encore quelques jours, certains continuèrent leur guerre au commerce allié, soit qu'ils n'eussent pas capté l'ordre de cesser le feu, étant en plongée, soit que leurs commandants eussent douté de la véracité du fait. »

Sinon, dans ce "topic" quelqu'un a parlé du croiseur lourd "Bismark". Je trouve son épopée formidable, sans doute, si ça vous intéresse, vous la raconterais-je un jour, de même que celle (encore plus passionnante) de son "sister ship" le "Tirpitz". Mais, mon croiseur lourd allemand préféré est le "Prince Eugène" ("Prinz Eugen"), qui accompagnait le "Bismark" lors de sa sortie le 18 mai 1941 pour l'opération "Rheinübung" ("exercice Rhin") le long des côtes du Groenland en mai 1941 et qui a réussi à s'échapper et à se mettre à l'abri le 1er juin 1941 dans la rade de Brest. Ce croiseur lourd "Prince Eugène", avec les deux cuirassés "Scharnhorst" et "Gneisenau", a réussi à s'échapper des bombardements incessants de la Royal Air Force sur l'arsenal de Brest, et à franchir la Manche, au nez et à la barbe de l'aviation anglaise lors de l'opération "Cerbère" ("Cerberus") le 12 février 1942, le plus bel exploit de la Kriegsmarine, et une des plus grandes colères de Winston Churchill…

Ensuite l'Amiral Karl Dönitz, l'a prudemment mis à l'abri dans un port allemand. Au printemps 1945, sur l'ordre express d'Adolf Hitler, Karl Dönitz lui a ordonné de reprendre la mer et d'aller bombarder plusieurs fois les forces soviétiques qui assiégeaient la capitale de la Prusse Orientale Königsberg (aujourd'hui "Kaliningrad" en Russie) pour remercier les 134 000 soldats allemands qui ont soutenu dans Konigsberg un siège désespéré de 69 jours (entre le 31 janvier et le 9 avril 1945) et de ce fait immobilisé pas moins de quatre armées soviétiques (760 000 hommes), lesquelles ont fait défaut pour attaquer Berlin… Après avoir canonné les canonneurs soviétiques de Königsberg (dernière action : le 4 avril 1945), le "Prince Eugène" s'est alors réfugié dans le port de Copenhague au Danemark jusqu'à la fin de la guerre. Attribué aux États-Unis, au titre de butin de guerre, le croiseur lourd "Prince Eugène" quitta l'Europe au début de 1946 pour le territoire américain avant de continuer jusqu'à l'archipel des Marshalls. Il termina sa carrière lors des essais de tirs de bombes atomiques américaines sur l'atoll de Bikini en juillet 1946. Gravement endommagé, il chavira à la fin de l'année et il repose toujours au fond de l'atoll…

Roger le Cantalien. Rolling Eyes

roger15
roger15
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 296
Age : 70
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Bataille de l'Atlantique - Page 2 Empty marine canadienne

Message  cerberius le Lun 12 Mai 2008, 04:30

22 avril 1944:Les NSCM SWANSEA et MATANE grenadent et coulent le U-311 au Nord-Ouest de l'Irlande. Malheureusement pour nos équipages, ce n'est qu'à la toute fin de la guerre que cette victoire ne leur sera homologuée!

4 mars 1943:
Alors qu'ils escortent le convoi KMS.17 parti du Royaume-Uni à destination de Gibraltar, le destroyer NCSM ST-CROIX (LCdr Dobson) et la corvette NCSM SHEDIAC (Ltv Clayton) grenadent et coulent sous-marin allemand U-87.
Malheureusement pour nos équipages, ce n'est pas avant la fin de la guerre que leur victoire sera homologuée. Le STE-CROIX, qui en est alors à sa seconde victoire, ne pourra cependant célébrer cette victoire puisqu'il sera coulé en septembre 1943. Construite à Québec, la corvette SHEDIAC survivra à la guerre et sera par la suite convertie en baleinier avant d'être ferraillée en 1965.
cerberius
cerberius
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 43
Age : 39
Localisation : verdun, montreal
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Bataille de l'Atlantique - Page 2 Empty Re: La Bataille de l'Atlantique

Message  cerberius le Lun 12 Mai 2008, 19:03

7 mars 1945:
À deux mois de la fin de la guerre, les NCSM LA HULLOISE (Capc J. Brock), STRATHADAM (Capc Quinn) et THETFORD MINES (Capc Allan) coulent le sous-marin allemand U-1302 dans le canal Saint-Georges, aux Bermudes. Pour leur victoire, les Capc Quinn et Jeffry Brock reçoivent la Croix du Service distingué. Rappelons ici que Brock, futur amiral, se distinguera également lors de la guerre de Corée.

7 mai 1944:frégate NCSM VALLEYFIELD, commandée par le Capc English, est coulée par le U-548 à 50 miles au sud-est de Terre-Neuve.
Les torpilles du U-boat ayant frappé au niveau de la salle des machines, la frégate est littéralement coupée en deux. Couverts de mazout et transis de froid, 48 des 168 membres d'équipage ayant survécu à l'attaque attendront plus de 90 minutes dans une eau glaciale avant d'être secourus. Cinq d'entre eux seront fauchés par le froid.
Le NCSM VALLEYFIELD, de la classe River, a été commissionnée à Québec en décembre 1943 et a été le seul navire allié à avoir été coulé au cours de ce moi de mai 1944
cerberius
cerberius
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 43
Age : 39
Localisation : verdun, montreal
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Bataille de l'Atlantique - Page 2 Empty Re: La Bataille de l'Atlantique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum