Camps d'extermination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Camps d'extermination

Message  le serpent mexicain le Ven 02 Fév 2007, 10:50 am

Camp du Natzwiller -Strutof


Situation : Struthof est le nom d'un lieu-dit de la vallée de la Bruche, proche du village alsacien de Natzwiller ( en allemand Natzweiler ), à une cinquantaine de kilomètres de Strasbourg, dans un site montagnard et forestier, à 800 mètres d'altitude.
Fonction : camp d'extermination
Overture : 21 mai 1941
Libération : 23 novembre 1944

I- La construction

Ce camp,unique camp d'extermination implanté sur le territoire français, fut construit par des prisonniers de droit commun ( environ 400 ) sous l'égide de l'ingénieur Blumberg.
Comme aucune route n'était existante, les matériaux nécessaire à la construction du camp durent être portés à dos d'hommes. La route fut construit ensuite et encore par des détenus.
Beaucoup moururent durant les travaux;

II- Les détenus

Les détenus était classé comme suit :
les condamnés de droit commun ;
les politiques ;
les objecteurs de conscience ;(si quelqu'un c'est ce que cela veut dire !)
les Juifs.

Prévu au départ pour un effectif d'environ 2 000 détenus, le camp a comptabilisé jusqu'à 8 000 déportés à l'automne 1944.
Les premiers détenus, à savoir des droits communs et d’asociaux, venant principalement de Sachsenhausen et de Dachau pour construire le camp, Organisèrent aussi leurs propre administration comme dans tous les camps.
Puis arivèrent des Alsaciens, des Français, des Polonais, des Russes,des Norvégiens, des Néerlandais, des Luxembourgeois et des Allemands, ainsi que quelques Tziganes, et des Juifs donné par Vichy. Des femmes aussi, mais qui se retrouvent dans les kommandos extérieurs, elle était gardées par 7 femmes SS.

III- Topo

Le camp du Struthof n’est au départ q’un camp de concentration, mais, va par la suite, devenir le seul camp d’extermination nazi en France. Il dispose de 8 miradors équipés de puissants projecteurs et occupé jour et nuit par des SS armés de mitraillettes. Devant ses miradors se trouvent deux rangées de barbelés dont une est électrifiée, a 200m se trouve une troisième enceinte de fil barbelés qui parait une éventuelle fuite lors des travaux hors du camps par exemple la carrière. Les baraques où se trouvaient les déportés étaient en bois et aucune n’ont résisté aux intempéries, sauf une qui a été rénové et transformé en musée. Sur chaque base des autres baraques ont était installé des pierres, qui représentent les autres camps d’exterminations nazis situés en Pologne. Ces baraques mesurait 40m de long et 12m de large et contenaient 300 personnes qui dormaient de 2 a 3 par lit. Le bloc cellulaire ou bunker était la prison dans la prison. Les SS enfermaient 16 à 18 personnes dans les cellules ou dans des réduits qui au départ étaient prévus pour le chauffage. Le four crématoire ne fût mis en service qu’en octobre 1943, avant les corps étaient brûlés dans une ferme. Le four, chauffé au charbon desséchait d’abord les corps qui ensuite brûlaient comme une torche. La chaleur ainsi dégagée servait à chauffer un ballon d’eau qui était utilisé pour les douches. Il y avait aussi bloc où s’effectuaient des expériences. Se trouve aussi en haut du camp une potence. La seule évasion réussie se produisit le 4 août 1942 par des personnes qui avaient dérobé l’uniforme du commandant du camps et celle de son chauffeur, il prirent la voiture du commandant et sortirent sous les salut des gardes. Le camp fût libéré le 23 novembre 1944, mais il avait été vidé en septembre par les SS. A coté du camp s’élève un monument a la mémoire des déportés inconnus qui mesure 40 mètres de large et 50 mètres de haut avec à sa base un déporté inconnu, a coté se trouve un cimetière avec 1120 corps non identifiés ou non réclamés.







Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Struthof
http://crdp.ac-reims.fr/memoire/enseigner/Natzweiler_Struthof/menu.htm
http://www.guerre-mondiale.org/Deportation/struthof.htm
Voyage personnel
avatar
le serpent mexicain
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1823
Age : 27
Localisation : ds le maquis du gers
Date d'inscription : 27/08/2006

http://www.maquisard32.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camps d'extermination

Message  Ivy mike le Ven 02 Fév 2007, 1:13 pm

Salut,

C'est un camp d'extermination... est-ce que tous les camps d'exterminations avaient un plan, une "architecture" similaire ou bien n'y avait-il pas de plan specifique ?

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camps d'extermination

Message  le serpent mexicain le Ven 02 Fév 2007, 4:34 pm

Je ne sait pas du tout !
avatar
le serpent mexicain
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1823
Age : 27
Localisation : ds le maquis du gers
Date d'inscription : 27/08/2006

http://www.maquisard32.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camps d'extermination

Message  Norman-Cota le Ven 02 Fév 2007, 6:38 pm

Ce n'est pas un camp d'exterminatio, mais un camp de concentration !
Il y avait bien une chambre à gaz, mais elle était dans une ferme à l'extérieur du camp, elle n'a donc pas exterminé en grand nombre : le camp a fait 11000 victimes, ce qui n'a rien à voire avec les grands camps d'extermination, mais il n'en est pas moins terrible !

Le 11 août 1943, 15 femmes sont gazées ; le 13 août, 14 femmes ; le 17 août, 30 hommes ; le 19 août 20 hommes...C’est le commandant Kramer lui-même qui se charge du travail...
avatar
Norman-Cota
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 363
Age : 28
Localisation : Gérardmer
Date d'inscription : 19/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camps d'extermination

Message  Ivy mike le Ven 02 Fév 2007, 8:43 pm

Okay, c'est aussi ce que je me disais mais comme je n'avais pas mes sources sous la main... ;)


Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camps d'extermination

Message  Invité le Ven 02 Fév 2007, 9:22 pm

15 femmes sont gazées
Legere erreur selon le livre Auschwitz en france ces 15 femmes ont été tuées par injection. Bien que une balle sera retrouvé plus tard dans une des bouches d'evacuation de la salle ou le forfait a eu lieu.

Je m'en rapelle car ca avait troublé la population du camps masculine.
Ca fait parti des choses qu'on oublie pas en lisant un livre...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'usine souterraine de THIL

Message  Bill Getz le Dim 24 Juin 2007, 3:54 am

Petit rajout suite à un surf nocture sur l'histoire des fusées et leur usage militaire (Napoléon à reçu les premières de la part des anglais) puis qui s'est fini sur les V1-V2 et leur fabrication :

L'usine souterraine de THIL

http://maridor.free.fr/francais/thil.htm

OU

Camp de Concentration de Thil - Longwy

http://www.outoftime.de/thil/index.html

Située à la frontière luxembourgeoise dans le département de la Meurthe et Moselle, sur le banc de la commune de THIL près d'AUDUN LE TICHE, on ne sait pas grand-chose sur ce camp et cette usine enfouie à 3.200m sous terre, dont l'histoire et la mémoire n'a pas retenu les dramatiques événements qui s'y sont produits. C'était la seule usine de fabrication de "V1" installée sur le territoire français non annexé.

La main-d'oeuvre était constituée par les jeunes travailleurs du "STO", des prisonniers de guerre (...) Vinrent ensuite les déportés (...) D'autres arriveront encore du camp de concentration du "STRUTHOF" situé dans le département du BAS-RHIN, sur le territoire de la commune de NATZWILLER près de SCHIRMECK. Ainsi, le 12 août, on prévoyait d'accueillir quelques 10.000 travailleurs.





A voir le wiki sur thil ... ou un bel exemple d'effacement de l'histoire... il n'y rien sur le camp

De la à remettre en question la citation plus bas trouvé sur wiki
De la concentration à l'extermination

Il n'a pas existé de camp d'extermination français en France.


Cependant, le camp du Struthof, ou Natzweiller-Struthof, en Alsace, seul camp de concentration créé par les nazis en territoire français annexé, avec celui de Schirmeck, possédait une chambre à gaz de fortune qui fut utilisée pour exterminer au moins 86 détenus (notamment juifs) dans le but de constituer une collection de squelettes intacts (ce mode d'exécution ne les altérant pas) pour le professeur nazi August Hirt.

http://maridor.free.fr/francais/thil.htm a écrit:A ce régime là, la liste des morts allait bien vite s'allonger, de sorte que l'on brûlait les cadavres sur place, dans le four crématoire originaire des abattoirs de VILLERUPT. Une fumée noire fétide flottait au-dessus de THIL. Les conditions des détenus étaient les mêmes qu'au sinistre camp de DORA.

Edit : D'autres photos







avatar
Bill Getz
Major
Major

Nombre de messages : 136
Age : 32
Localisation : Sundgau
Date d'inscription : 19/05/2007

http://www.france-airsoft.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camps d'extermination

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum