Les patrons étaient ils tous des collabos?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les patrons étaient ils tous des collabos?

Message  Die korsischen Panzer le Mar 08 Jan 2008, 4:08 am

Salut,

A la suite de mes recherches infructueuses concernant l'Usine Berliet (cf. Usine Berliet), j'ai trouvé ceci, je cite:

Daniel Bermond a écrit:Fin des années 40. Au camp de Noé, près de Toulouse, deux détenus, condamnés aux travaux forcés pour collaboration économique avec l'occupant, se sont improvisés mécaniciens. Ils ont du savoir-faire mais il y a de quoi: ce sont les fils de Marius Berliet, le fondateur des usines de camions qui, en raison de son grand âge, a échappé aux chaînes des forçats. L'indignité nationale à vie qui lui a été signifiée n'empêchera pas sa famille de recouvrer, après sa mort, en 1949, la totalité de ses biens confisqués par la justice de la Libération.
source: Lire: le magazine littéraire.

Bon, ce que je cite est le premier paragraphe. Allez sur le lien & dites moi ce que vous en pensez?


DKP

_________________
"A Munich, nous avions le choix entre la honte et la guerre, nous avons choisi la honte et nous allons avoir la guerre."
W. Churchill

=> /!\ Reglement du Forum. /!\

=> /!\ Charte du Forum Achats Ventes. /!\
avatar
Die korsischen Panzer
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 865
Localisation : par là..
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les patrons étaient ils tous des collabos?

Message  Ming le Mar 08 Jan 2008, 10:15 am

Deux raisons de démonter le papier : Marcel Bloch et Paul-Louis Weiller. Le premier est mieux connu sous le nom de Dassaut aujourd'hui et il a failli mourir en camp de concentration (sauvé par les communistes, ce qui lui a valu de payer sa cotisation au PCF jusqu'à sa mort) parce qu'il s'était refusé à travailler pour les allemands (plus précisement de diriger un bureau d'études au service des nazis) et le deuxième est l'ancien patron de Gnome-Rhône, qui a redressé la boîte après-guerre, à la seule force de son intelligence et de ses bras. Weiller (français de religion juive lui aussi) a été évincé du directoire de G&R une fois la défaite arrivée, laquelle boite a produit des moteurs pour les allemands, ce qui a lui a valu d'être nationalisée après guerre sous le nom de Snecma, aujourd'hui Safran.

On ne peut pas dire "tous les patrons" parce que dans le lot il y a des gens respectables qui ont du ou préféré quitter leur poste pour ne pas travailler à l'effort de guerre de l'opresseur. La question a se poser serait plutôt "dans quelle mesure l'industrie française a-t-elle aidé le reich à poursuivre la guerre" et quelle en aurait été l'influence si dans le cas contraire, aucun cas de collaboration volontaire ou non n'avait existé...

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les patrons étaient ils tous des collabos?

Message  Invité le Mar 08 Jan 2008, 11:25 am

Bonjour,

La grande bourgeoisie francaise n'a pas reagit de maniere monolithique a la montee du nazisme en Allemagne, a la defaite et l'occupation.

Dans son ouvrage 'Le choix de la defaite", http://www.historiographie.info/menu.html l'historienne marxiste Annie Lacroix-Ritz nous fait decouvrir des trouvailles perturbantes dans les archives au sujet de l'attitude des "200 familles" et conclu, a mon sens un peu rapidement, qu'ils se sont tous vautres dans la collaboration infame.

Certes, il y eu des cas, et des nombreux, de patrons qui furent ravis de l'elimination des communistes par Daladier puis de l'elimination des socialistes et des syndicalistes par Petain.

Mais, quelque soit le nombre de grands bourgeois qui se sont delectes de la collaboration economique, il n'en demeure pas moins qu'il ne representent pas la totalite des possedants. Il y a les cas cites par Ming plus haut, et d'autres, qui ruerent dans les brancards, parfois au peril de leur vie.

Il y eu aussi ceux qui franchirent la Manche et une analyse de la liste des recipiendaires de la Croix de Compagnon de la Liberation peut nous donner quelques noms de "nantis".

Et, j'ai meme envie de dire et surtout, il y eu ceux qui firent semblant de collaborer mais prirent des risques pour resister. J'en ai releve un exemple significatif dans le livre "La Savoie des Ombres" publie chez "La fontaine de Siloe" par le Conseil general de la Savoie en 2005 :

Une entreprise recu des commandes de la Wehrmacht pour du materiel electrique. Elle les accepta mais la Direction transfera au service logistique des ouvriers reperes comme communistes ou syndicalistes, se doutant bien qu'ils avaient le contact avec la Resistance.

Ces ouvriers, ayant en main les dates et heures de livraison, transmirent evidemment les informations et plusieurs convois de livraison partirent en fumee. L'usine vendait "depart entrepot", la securite ensuite etait a la charge de la Wehrmacht.

Donc, ces patrons ont ete payes par les Allemands pour des livraisons detruites grace a des ouvriers de leur propre usine qui percevaient dans leur salaire de l'argent recu des Allemands et avaient des renseignements grace a leurs patrons en question...
mort de rir gri

J'en ai d'autres dans le genre, mais celle-la est la plus delicieuse.
beret

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les patrons étaient ils tous des collabos?

Message  Narduccio le Mar 08 Jan 2008, 5:29 pm

Daniel Laurent a écrit:Et, j'ai même envie de dire et surtout, il y eu ceux qui firent semblant de collaborer mais prirent des risques pour résister. J'en ai relevé un exemple significatif dans le livre "La Savoie des Ombres" publie chez "La fontaine de Siloe" par le Conseil général de la Savoie en 2005 :

Une entreprise reçu des commandes de la Wehrmacht pour du matériel électrique. Elle les accepta mais la Direction transféra au service logistique des ouvriers repérés comme communistes ou syndicalistes, se doutant bien qu'ils avaient le contact avec la Résistance.

Ces ouvriers, ayant en main les dates et heures de livraison, transmirent évidemment les informations et plusieurs convois de livraison partirent en fumée. L'usine vendait "départ entrepôt", la sécurité ensuite était a la charge de la Wehrmacht.

Donc, ces patrons ont été payes par les Allemands pour des livraisons détruites grâce a des ouvriers de leur propre usine qui percevaient dans leur salaire de l'argent reçu des Allemands et avaient des renseignements grâce a leurs patrons en question...

Il me semble que c'était encore plus sioux.
Dans un documentaire, l'un des fameux ouvriers était interviewé, il me semble qu'il était l'un des chefs FFI de la région Savoie. Le premier sabotage eut lieu dans l'enceinte de l'usine. Le patron, innocemment alla dans ce fameux bureau et lors d'une discussion signala ce point du contrat en signalant qu'il fallait bien payer les ouvriers. Tous les autres convois furent détruits en dehors de l'enceinte de l'usine. De plus, ce patron profitait du fait qu'il produisait du matériel que l'on qualifierait aujourd'hui de matériel de pointe. Il avait embauché des jeunes en surnombre pour leur éviter le STO. Il se trouvait aussi, par un heureux hasard clin doeil gri qu'une partie de ces jeunes étaient d'ardents résistants.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4665
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les patrons étaient ils tous des collabos?

Message  Invité le Mer 09 Jan 2008, 12:49 am

Il faut lire le pavé de Fabrizio Calvi et Marc Mazurovsky : "LE festin du Reich - le pillage de la France occupée" Fayard
Oui je sais, je me répète mais il y a plein de trucs dedans concernant la collaboration économique et industrielle.

je mets un lien avec un résumé
http://www.amazon.fr/festin-Reich-pillage-occup%C3%A9e-1940-1945/dp/221362593X

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les patrons étaient ils tous des collabos?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum