-30%
Le deal à ne pas rater :
30% sur les abonnements PlayStation Plus & PlayStation Now
41.99 € 59.99 €
Voir le deal

Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien

Aller en bas

Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien Empty Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien

Message  alderome le Ven 27 Avr 2018, 23:24

Après l'envoi des meutes Eisbar 1 & 2, une nouvelle meute appelée Monsun est envoyée vers l'Atlantique sud et l'océan Indien à partir de juin 1943.
1er Groupe Monsun
insigne 12. Unterseebootsflottille Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien Flo12_s
Le 1er juin 1943, l'U 200 type IXD2 commandé par Korvettankapitän Heinrich Schonder  appartenant à la 12. Unterseebootsflottille avec 56 marins quitte Kiel pour l'Atlantique sud.  Il embarque à son bord outre 56 marins, cinq Brandeburger commandés par le Leutnant Brugmann qui ont pour mission d'être débarqués à Durban pour y saboter les quais. Mais le submersible n'atteindra pas son objectif, il est coulé le 24 juin 1943 au large de l'Islande par un Liberator du Sqdn. 120/H. 
L'U 462 est de type XIV (12. Unterseebootsflottille). C'est un Milchkuh ou submersible ravitailleur. Il quitte Bordeaux le 17 juin 1943. Il est dirigé par le KL Bruno VOWE. Il est attaqué par un Mosquito des Squadrons 151 et 456 doit retourner à Bordeaux réparer les dégats. Il repart le 28 juin avec l'U 160. Le 2 juillet, l'U 462 est bombardé par un Liberator au large de la Biscaye qui l'oblige à retourner de nouveau à Bordeaux.
Alors que l'U 160 (type IXC) de la 10. Unterseebootsflottille, commandé par l' Oberleutnant zur See Gerd von Pommer-Esche navigue vers l'Afrique, le submersible est coulé par un Avenger de l'USS Santee le 14 juillet 1943, entraînant tout l'équipage.

2eme groupe Monsun
Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien Flo10_s Insigne10. Unterseebootsflottille
A partir du 30 Juin, un second groupe de U-Boot quitte Lorient, il s'agit de 
U 188, type IXC/40  (10. Unterseebootsflottille), commandé par le Kptlt Siegfried Lüdden ;
U 168, type IXC/40 (2. Unterseebootsflottille), commandé par le Kptlt. Helmut Pich ;
U 509, type IXC  (10. Unterseebootsflottille), commandé par le Kptlt. Werner Witte ;
U 514, type IXC  (10. Unterseebootsflottille), commandé par le KrvKpt Werner Witte ;
U 514, type IXC  (10. Unterseebootsflottille), commandé par le Kptlt.  Hans-Jürgen Auffermann ;
U 532, type IXC/40, (2. Unterseebootsflottille), commandé par le Fregatenkapitän Ottoheinrich Junker ;
U 183, type IXC/40, (2. Unterseebootsflottille), commandé par le Krvkpt. Heinrich Schafer ;
U 506,  type IXC (2. Unterseebootsflottille), commandé par le Kapitänleutnant Erich Würdemann ;
U 533, type IXC /40 (10. Unterseebootsflottille)  commandé par le Kptlt. Helmut Hennig ;
U 516, type IXC (10. Unterseebootsflottille), commandé par le Kptlt. Hans-Rutger Tillessen 
U 487, type IXIV (12. Unterseebootsflottille) commandé par l' Oblt. Helmut Metz.
insigne 2. Unterseebootsflottille Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien Flo02_s
Le 8 juillet 1943, l'U 514 est coulé par un Liberator au large de la Corogne.
Le 12 juillet 1943, l'U 506 est coulé par un Liberator au large de Vigo, seuls six marins sont rescapés par un destroyer britannique arrivé sur les lieux trois jours plus tard.
L'U 487 parti de Bordeaux le 15 juin 1943 est un Milchkuh, sous-marin ravitailleur. Alors qu'il fournit en diesel l'U 160, la manœuvre est repéré grâce à Ultra, il est coulé au large des Açores le 13 juillet par un Avenger de l'USS Core. Il coule avec 31 hommes d'équipage, 33 rescapés sont secourus par l'USS Barker. Le lendemain c'est au tour de l'U 160 (voir 1er groupe Monsun). 
15 juillet 1943, l'U 509 est coulé par la torpille d'un Avenger de l'USS SANTEE près des Açores. Les 53 membres d'équipage périssent tous.
Suite à cette hécatombe, d'autres U Boot prennent la mer pour renforcer le Wolfpack Monsun.
alderome
alderome
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 656
Age : 54
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien Empty Re: Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien

Message  alderome le Ven 27 Avr 2018, 23:24

Parti de Lorient le 30 juin 1943, l'U 155 (type IXC) du KrvKpt. Adolf  Piening ravitaille les U 168, 183 et 188 au large du Cap Vert. Les U 532 et 533 sont ravitaillés par l'U 516 (returne à Lorient le 23 août 1943).
A la mi-août, les U Boot passent le Cap de Bonne Espérance pour entrer dans l'Océan Indien.
Six U Boot sont ravitaillés par le Charlotte Schliemann ( http://www.u-boote.fr/charlotte.htm ) au large de l'ile Maurice puis retourna au Japon, à Kobé.
Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien Charlotte
Après le passage du Cap de Bonne Espérence, la meute opère individuellement. La première proie revient à l'U 532 du FrgKpt. Ottoheinrich Junker qui accroche à son tableau de chasse le SS Fort Longueuil, le 19 septembre 1943. Il est suivi le 21 septembre par l'U 188 du Kptlt. Siegfried Lüdden torpille qui torpille le  Cornelia P. Spencer.
L'U 168, 183, 188, 532 et 533 sont ravitaillés par le tanker Brake le 8 septembre 1943. La meute se sépare pour opérer individuellement :
U 168 (Kptlt. Helmut Pich ) dans le golfe de Cambay ou Khambhat
U 183 (Kptlt. Heinrich Schäfer) au large de Mombasa
U 188 ( Kptlt Siegfried Lüdden) dans le golfe d'Oman
U 532 (FrgKpt. Ottoheinrich Junker) sud de l'Inde
U 533 ( Kptlt. Helmut Hennig) dans le golfe d'Aden
alderome
alderome
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 656
Age : 54
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien Empty Re: Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien

Message  alderome le Ven 27 Avr 2018, 23:25

L'U 533 est coulé le 16 Octobre 1943 par un Blenheim, il n'y a qu'un unique rescapé, le matelot Günther SCHMIDT qui parvient au bout de 28 heures de nagé à atteindre la côte somalienne où il est secouru par des Arabes et livré aux autorités britanniques.
Arrivent à Penang ( Stützpunkt Paul ) le 30 octobre 1943 :
U 183 (120 jours de mer), 0 victoire
U 188 (123 jours), 1 navire coulé (Cornelia P. Spencer), un endommagé (Britannia)
U 532 (120 jours), 4 navires coulés (Fort Logueuil, Banffshire, Tahsinia etJalabala)
suivis de l'U 168 le 11 novembre (132 jours) avec un seul navire coulé, la Haiching.
Finalement, le manque de réussite des U Boot est dû au décryptage d'Enigma qui a fait dérouter les convois alliés.
Les sous-marins italien en Extrême-Orient seront traités plus tard.

ALEX
SOURCES
Hitler's Grey Wolves, U-Boats in the Indian Ocean – Lawrence Paterson
alderome
alderome
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 656
Age : 54
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien Empty Re: Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien

Message  Prosper Vandenbroucke le Ven 27 Avr 2018, 23:32

Très intéressant Alex. Merci à toi
Prosper Vandenbroucke
Prosper Vandenbroucke
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 939
Age : 70
Localisation : Braine le Comte (Belgique)
Date d'inscription : 24/09/2008

http://www.freebelgians.be/news/news.php

Revenir en haut Aller en bas

Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien Empty Re: Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien

Message  Gerarddu68 le Dim 12 Avr 2020, 00:32

Salut mon cher alex, du moins si tu visite encore ce forum!
Alors, mon cher Alex, voyons voir pour ton sujet, avec quoi je pourrait commencer, avec Chandra Boose?
ou je remonte directement sur le sous-marin Japonais I-30 envoyé à Lorient en 1942?
Bien sûr, l'idée de ravitaillé la partie extrême orient, ne provient ni de Doenitz ni de Raeder et encore moins, que c'était une idée lumineuse que Hitler a eu. Non rien de tout ceci, cela remonte du temps de la première guerre mondiale.

Mais Doenitz et Raeder, bien sûr, après l'arrivé du I-30 à Lorient, la vision leurs est apparu à ce moment là.
Bon je vous laisse une fois un petit peut chercher les différentes informations sur le I-30 en 1942 entrant à Lorient.


Dernière édition par Gerarddu68 le Dim 12 Avr 2020, 09:56, édité 1 fois (Raison : rectification erreur)

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien Empty Re: Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien

Message  Gerarddu68 le Dim 12 Avr 2020, 17:48

bien débutons avec une première version.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne et le Japon, les deux principaux alliés de l'axe, ont été séparés par plusieurs milliers de kilomètres de territoire sous contrôle ennemi. Progressivement, les deux pays ont perdu la possibilité d'une communication traditionnelle avec des navires de surface et des unités de défense anti-blocus (Sprerrbrecher) sous-marine sont entrées en scène. Avec l'aide de sous-marins, les Allemands, les Italiens et les Japonais ont tenté d'établir un échange de matières premières, d'armes, de documentation. Comment ont-ils réussi?

"La poursuite réussie de l'effort de guerre de l'Axe dépend si étroitement de l'échange germano-japonais de matériaux stratégiques qui entraîne les conséquences les plus graves si ces expéditions se poursuivent."
Tiré du Rapport de l'U.S. Naval Intelligence du 2 juin 1943.

L'idée de transformer un sous-marin en un engin pour le transport de livraison de marchandise secrète sur de longues distances est née de manière prévisible en Allemagne pendant la Première Guerre mondiale. Presque immédiatement après le déclenchement de la guerre, il est devenu clair que les sous-marins, qui étaient auparavant considérés comme des armes défensives purement côtier, conviennent parfaitement au travail. L'efficacité et la fiabilité d'un moteur diesel, des technologies de construction navale sous-marine, qui, en raison de l'augmentation de la cylindrée et, par conséquent, de l'approvisionnement en carburant, augmentent la portée de croisière à des milliers de kilomètres, et ont rapidement conduit les Allemands à l'idée d'un brise-blocus sous-marin.

Un quart de siècle plus tard, l'histoire se répète, et lorsque les pays de l'Axe subissent leurs premières défaites stratégiques, l'idée de sous-marins renaît presque simultanément sous la direction des état majors Naval Allemand, d'Italie et du Japon.
Mais à partir d'ici, j'utilise une autre source, qui donne la chronologie de l'histoire du I-30 et de son voyage jusqu'à l'Orient, et même encore pour son retour.

Sous-marin IJN I-30:
Enregistrement Chronologique des mouvements

28 février 1942:
I-30 la construction est terminer et enregistré dans l'IJN. Attaché au district naval de Kure.

10 mars 1942:
Le capitaine de frégate (capitaine de vaisseau, à titre posthume) Endo Shinobu (52) (ancien commandant du I-121) a été nommé commandant.

27 mars 1942:
L'état-major de la marine allemande Kriegsmarine (OKM) demande à l'IJN de lancer des opérations contre les convois alliés dans l'océan Indien.

8 avril 1942:
Les Japonais répondent et acceptent officiellement d'envoyer des sous-marins sur la côte est de l'Afrique.

11 avril 1942:
Départ de Kure pour Penang, en Malaisie, avec un hydravion Aichi E14Y1 Type 0 "Glen".

16 avril 1942:
L'I-30 est affecté au capitaine (plus tard contre-amiral) Ishizaki Noboru (ancien commandant de HYUGA)  dans la flottille 8, détachement "A" (Ko) avec les I-10, I-16, I-18 et I-20 et leurs navires de soutien, croiseurs auxiliaires / navires de ravitaillement AIKOKU MARU et HOKOKU MARU.
Hashirajima, Hiroshima Bay. Le vice-amiral Komatsu, le capitaine Ishizaki, leurs états-majors et les équipages de sous-marins midget rendent une visite de courtoisie au CINC, Flotte combinée, de l'amiral Yamamoto Isoroku (ancien commandant de l'AKAGI) à bord de son navire amiral, le nouveau cuirassé YAMATO, amarré dans la baie d'Hiroshima. À 11 h, le détachement «A» quitte Hashirajima via Singapour pour Penang.

20 avril 1942: I-30 arrive à Penang.

22 avril 1942:
L'I-30 quitte Penang avec l'AIKOKU MARU en avant du détachement "A" pour reconnaître les zones sélectionnés sur la côte est-africaine en vue d'une éventuelle attaque.

25 avril 1942:
I-30 ravitailler en mer par le AIKOKU MARU.

29 avril 1942:
Anniversaire de l'empereur Hirohito (Showa). Le détachement «A» quitte Penang, sous le commandement du capitaine Ishizaki dans son vaisseau amiral I-10, et effectue des sorties vers la côte de l'Afrique de l'Est.

7 mai 1942:
Océan Indien. Golfe d'Aden. À l'aube, l'I-30 lance son hydravion pour reconnaître Aden.

8 mai 1942:
Après le coucher du soleil, I-30 lance son "Glen" pour reconnaître Djibouti, Somali française. L'hydravion est aperçu et est sous le feu de plusieurs navires de guerre; la mission doit être abandonnée.

19 mai 1942:
I-30 lance son hydravion pour reconnaître Zanzibar et Dar-es Salaam. Le pilote aperçoit un navire marchand dans le port et un autre navire de 4 000 tonnes au départ. Lors de l'amerrissage, l'un des flotteurs Glens est endommagé, mais il est hissé à bord.

20 mai 1942:
I-30 effectue une observation périscopique du port de Kilindini (Mombasa).

24 mai 1942:
La nuit, l'I-30 effectue une observation périscopique de Diego Suarez à la pointe nord de Madagascar à Antsiranana, sur l'océan Indien.

29 mai 1942:
La nuit, l'hydravion de l'I-10 effectue une reconnaissance au dessus du  port de Diego Suarez. L'avion aperçoit le HMS RAMILLES, un ancien cuirassé de classe ROYAL SOVEREIGN de 29 150 tonnes, au mouillage dans la baie. Dans le port se trouvent également des destroyers HMS DUNCAN et ACTIVE, des corvettes HMS GENISTA et THYME, le navire de guerre HMS KARANJA, le navire-hôpital ATLANTIS, le pétrolier BRITISH LOYALTY, le navire marchand LLANDAFF CASTLE de 10799 tonnes et un navire de transport de munitions.
Le capitaine Ishizaki ordonne une attaque sous-marine midget pour la nuit suivante.

30 mai 1942:
Les I-16 et I-20 lancent leurs sous-marins midget à environ 10 miles de Diego Suarez pour pénétrer dans le port. À 20 h 25, une torpille midget endommage fortement le RAMILLES. Les corvettes britanniques lâchent des charges de profondeur, mais à 21 h 20 une seconde torpilles Midget lancé du I-20 et coule 6 993 tonnes le BRITISH LOYALTY  en eau peu profonde. (Elle est ensuite renflouée et coulée au large de l'atoll d'Addu).

Juin 1942:
Océan Indien. Est de Madagascar. Après l'attaque du midget, l'I-30 patrouille pendant un court moment, puis est détaché de la 8 flotille de sous-marin et se dirige vers l'ouest pour une mission Yanagi *. Il est rattaché directement au quartier général de la sixième flotte pour la durée du voyage. La 10e Naval Signal Unit à Singapour relaie le trafic radio de la sixième flotte à l'I-30. Le bateau du Capitaine de frégate Endo reste silencieux pendant tout le voyage.

18 juin 1942:
Au large de Madagascar. L'I-30 est ravitaillé et rénové par AIKOKU MARU pour la dernière fois.

30 juin 1942:
300 miles au sud de Durban. L'I-30 est repéré par un avion de patrouille de la South African Air Force, mais s'échappe sans dommage. Plus tard, il contourne le cap de Bonne-Espérance et entre dans l'Atlantique en route vers la France.

2 août 1942:
l'I-30 est nommé Sakura ("Cherry Blossom") par les Japonais et "U-Kirschblüte" par les Allemands (traduction en français Cerisier en fleur). Il entre dans le golfe de Gascogne. Au large du Cape Ortegal, et il est accueillie par huit bombardiers d'attaque Luftwaffe Junkers Ju-88 qui fournissent une couverture aérienne.

5 août 1942:
L'I-30 est accueillie par huit dragueurs de mines allemands de classe M et un Sperrbrecher (brise-barrage ou Blocus) qui l'escortent jusqu'à Lorient - la plus grande des cinq bases de sous-marins allemandes sur la côte française. L'I-30 est le premier sous-marin japonais à arriver en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale.
Le I-30 est attaché à une bouée et son équipage est transféré par une chaloupe  française sur le pont de l'U-67. Le Cpt. de frégatte Endo et son équipage sont accueillis par le Grossadmiral Erich Raeder, Oberbefehlshaber der Kriegsmarine (OKM), Admiral (plus tard Grossadmiral / Fuhrer) Karl Dönitz, Befehlshaber der Unterseeboote (BdU) et par l'attaché naval japonais en Allemagne le Capitaine (plus tard le contre-amiral) ) Yokoi Tadao qui a voyagé depuis son état major pour l'occasion.
La fanfare de la base de Lorient joue de la musique martiale et le Cpt. de frégatte Endo est décoré d'une médaille allemande. Une femme lui présente un bouquet de fleurs traditionnellement offert aux commandants de sous-marins qui arrivent avec succès. À terre, les sous-mariniers, des soldats, des infirmières, des auxiliaires féminines et des civils font la queue pour saluer l'I-30.
Plus tard, la cargaison de l'I-30 est déchargée. Elle aporte 3300 livres. de mica et 1 452 livres. de gomme laque pour les Allemands. L'I-30 livre également les plans de la torpille aérienne du Type 91, mais ses propres torpilles à oxygène de Type 95 ont été retirées pour le voyage et remplacées par 14 torpilles à vapeur de Type 89 afin de ne pas révéler les secrets du Type 95. (L'année suivante, l'I-8 est le premier sous-marin IJN à livrer des Type 95 aux Allemands.) [2]

6 août 1942:
Une salutation officielle est organisée pour l'équipage de l'I-30 qui comprend un dîner de banquet dans le Grand Hall de l'ancien arsenal naval français. Le dîner est suivi par les officiers de l'I-30, les attachés navals japonais, les officiers de l'armée et de la marine allemandes et quelques civils.
Lorient est la base de la 2e U-Flotille "Saltzwedel" commandée par le décoré de la croix des chevalier avec les feuilles de chêne Korvettenkapitän (plus tard Kapitän zur See) Viktor Schütze (ancien commandant du U-103) et la 10e U-Flotille commandée par le décoré de la croix de chevalier Korvettenkapitän (plus tard Konteradmiral, Bundesmarine) Günter Kuhnke (ancien commandant de l'U-28). Les sous-mariniers allemands accueillent le Cpt. de frégatte Endo et divertissent les officiers et les hommes du I-30. [3]
Certains hommes japonais et allemands échangent leurs bandes et casquettes, une vieille coutume navale. Bien que les hommes d'équipage japonais soient autorisés à pénétrer à l'intérieur d'un U-boot où ils prennent de nombreuses photos, mais aucun homme allemand n'est autorisé à monter à bord de l'I-30.
Plus tard, l'I-30 est déplacé dans l'un des 16 enclos U-Boat de Lorient dans le bunker Keroman. L'I-30 est remonté et peint le même gris que les U-boot. Les experts de Kriegsmarine l'examinent et constatent que les niveaux de bruit de son moteur et de sa coque sont déraisonnablement élevés. Le bateau est équipée d'un détecteur radar Metox et d'un canon quadruple AA de 20 mm Mauser "Flakvierling 38" remplaçant ses canons AA de type 96 de 25 mm. [4]
L'hydravion du I-30 est réparé et peint avec de faux marquage japonais. Pendant les vols d'essai de l'hydravion, des séquences filmées sont tournées et utilisées plus tard pour prouver l'existence d'un corps naval aérien de l'IJNAF opérant à partir de bases françaises.
Endo et son équipage se rendent à Berlin où il est décoré d'une médaille d'Adolf Hitler. Plus tard, lui et son équipage se rendent à Paris où ils visitent la Tour Eiffel et les Champs-Elysées avant de retourner à Lorient.

22 août 1942:
l'I-30 quitte Lorient. Le Cpt. de frégtte Endo laisse derrière lui l'hydravion E14Y1 de l'I-30 comme «souvenir» de sa visite pour les Allemands.
L'I-30 transporte un ingénieur japonais comme passager. Sa cargaison comprend des plans du radar au sol de défense aérienne de Wurtzbourg Riese et un ensemble complet, cinq torpilles aériennes allemandes G7a et trois torpilles électriques G7e, cinq Torpedovorhalterechner (ordinateurs de données de torpilles), 240 décharge de contre-mesures sonar Bolde, des roquettes et des bombes volantes, des canons antichars, des contrôleurs d'artillerie antiaérienne  Zeiss (AAA) (système de contrôle de tir), 200 canons AA de 20 mm, des diamants industriels évalués à un million de yens et cinquante machines de codage "T-Enigma" top secrètes.

22 septembre 1942:
l'I-30 contourne le Cap de Bonne-Espérance. Trois jours plus tard, les agences de presse allemandes annoncent qu'un sous-marin japonais a rejoint leurs sous-marins opérant dans l'océan Atlantique.

8 octobre 1942:
Tôt le matin, l'I-30 arrive à Penang. Le contre-amiral Hoshina Zenshiro (ancien commandant du MUTSU), chef du ministère de la Section de la logistique de la marine, sans consulter le NGS, demande qu'il lui soit donné dix T-Enigmas de la cargaison de l'I-30 à son état major à Singapour.

9 octobre 1942:
L'I-30 arrive à Penang où il est ravitailler et refait le plein.

11 octobre 1942:
Dans la soirée, I-30 quitte Penang pour Singapour.

13 octobre 1942:
l'I-30 arrive au large de Singapour dans la nuit. Le Cpt. de frégate Endo demande un pilote à l'unité de base spéciale n ° 10, mais ne parvient pas à communiquer avec la base parce que ses codes sont périmés. Endo décide alors de naviguer indépendamment à l'entrée du port.
À 9 h 30, l'I-30 arrive au port de Keppel, à Singapour. Les 10 T-Enigmas sont débarqués. Le Cpt de frégatte Endo dîne avec le C-en-C, de la première flotte expéditionnaire du Sud, le vice-amiral Okawachi Denshichi (ancien commandant du HIEI) et avec l'état major de l'unité de la base spéciale n° 10.
Le navigateur de l'I-30 reçoit des cartes de la zone de mouillage de mines autour de Singapour. À 1609, le bateau part pour Kure. À cinq kilomètres à l'est du port de Keppel, il frappe une mine britannique et coule rapidement. Le Cpt. de frégatte Endo et 96 membres d'équipage sont sauvés, mais 13 hommes sont perdus. (En février 1944, au large de Truk, le cpt. Endo est KIA en tant que commandant du I-43).
Des plongeurs de l'unité de réparation de la marine n ° 101 récupèrent une partie de la cargaison de l'I-30, y compris la plupart des canons de 20 mm, des contrôles de direction de tir  et des plans du radar, mais le modèle du radar Würzburg lui est détruit et les dessins pour celui-ci sont rendus inutilisables par l'eau salée.

15 février 1943:
Quatre mois plus tard, Tokyo informe enfin Berlin de la perte des 40 machines Enigma à bord de l'I-30. Ils informent également les Allemands du naufrage du I-1 le 1er février 1943 dans les eaux peu profondes de Guadalcanal, ce qui a peut-être compromis le code commun japonais-allemand "Sumatra".

15 avril 1944:
Le I-30 a été retiré de la liste de la marine.
Ainsi ici je vous ais donné toute la chronologie du sous-marin japonais I-30, et ainsi, vous êtes aussi au courant, du transport retour, et de ce que les japonais ont perdu avec cette perte.

Et ma traduction provient de cet source:
http://www.combinedfleet.com/I-30.htm

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien Empty Re: Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum